Les PINS (Post-Incident Neighbourhood Support Networks) fournissent un soutien immédiatement après la réponse à un incident critique, le réseau mobilise les ressources locales existantes pour répondre aux besoins des individus/groupes, coordonne les discussions communautaires et facilite le partage d'informations en temps utile.   En fin de compte, ces réseaux sont destinés à aider à réduire la détresse et à rétablir la cohésion, et finalement à réduire la peur, à aider au rétablissement et à renforcer la résilience de la communauté.   En tant qu'approche dirigée par la communauté, ce cadre s'appuie sur les principes de développement communautaire, notamment:

  • Renforcer les capacités et les réseaux naturels

  • Propriété communautaire

  • Autodétermination communautaire

  • Justice sociale et équité

  • Universalité

  • Intégration des services

 

Plus précisément, le cadre fait le lien avec les ressources et les atouts des quartiers et de la ville, qui comprennent la mobilisation des centres de santé et de ressources communautaires, des logements communautaires, des services aux victimes, des services municipaux, des communautés religieuses, des propriétaires privés et des résidents locaux.  

Ce cadre découle du travail du Comité directeur de la stratégie anti-gang d'Ottawa, sous la direction de la Coalition des centres de santé et de ressources communautaires.  Il ne limite pas son utilisation aux incidents liés aux gangs, car il peut profiter à une communauté qui vit un traumatisme à la suite d'un incident criminel, quelle qu'en soit la cause.

PINS.JPG

2022 Report